Français English Brezhoneg
Maison de la rivière - Sizun - Centre de découverte du monde de l'eau douce

On en parle dans la presse

 

Depuis plus de 20 ans, la Maison de la Rivière et de la Biodiversité sensibilise et informe le public sur les enjeux associés aux milieux aquatiques dans le Finistère. Le dernier rapport du GIEC* objective le changement climatique en tant que défi majeur à relever pour l’avenir de notre société. Aussi, en accord avec sa mission d’éducation à l’environnement, la Maison de la Rivière et de la Biodiversité a souhaité mettre à la portée du grand public les conclusions de ce rapport d’actualité. L’objectif est de donner les éléments clés pour comprendre le changement global à l’œuvre, son rôle dans la crise écologique en cours ainsi que ses effets sur les écosystèmes d’eau douce. Afin d’éviter tout fatalisme ou discours anxiogène, ces conférences s’attacheront également à proposer des solutions concrètes et réalistes afin d’envisager un avenir vertueux pour notre société.
*GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Le changement climatique et ses conséquences sur les milieux aquatiques : quel avenir pour le Massif Armoricain ?
La Maison de la Rivière et de la Biodiversité offre donc un cycle de conférences qui aura pour but de discuter du changement climatique et de son impact sur le vivant, tel qu’ils s’expriment dans le Finistère. Marquant notre volonté d’inclusion d’un public toujours plus large, chacune de ces soirées d’informations et d’échanges se poursuivra par une veillée artistique invitant alors le public ; et à la rencontre de nos experts ; à s’approprier l’importance des milieux aquatiques sur une note d’ordre plus sensible (exposition de dessins naturalistes et de photos subaquatiques, concert de Soïg Sibéril). Ce cycle s’articule en 4 thèmes structurants.

Quatre dates sont ainsi prévues :

- "Le climat, qu’est-ce que c’est ?" Le 28 Janvier 2022 à Sizun
- "Quelles projections climatiques pour le massif armoricain ?" Le 29 Avril 2022 à Brasparts
- "Le changement climatique : Quels impacts sur la biodiversité aquatique ?" Le 08 Juillet 2022 à Pleyben
- "Le changement climatique : Quels impacts sur l’eau douce ?" Le 28 Octobre 2022 à Landerneau

En parallèle, et du 27 juin au 1er juillet 2022, la Maison de la Rivière et de la Biodiversité organise et accueille une école d’été à destination des étudiants du Master S.M.L (Sciences de la Mer et du Littoral) de Brest. Cette formation "les pieds dans le l’eau", intitulée SALMO-SKOL, permettra de sensibiliser les étudiants à des problèmes concrets : elle traitera de l’adaptation des espèces aquatiques face aux changements climatiques et aux pressions anthropiques qui s’imposent à elles. Au travers du modèle biologique emblématique et intégrateur qu’est le saumon atlantique, cette école d’été aura pour but de sensibiliser nos futurs scientifiques tant aux enjeux des fleuves côtiers bretons qu’aux changements globaux à l’œuvre.

Pour de plus amples informations, contactez Monsieur Bertrand LOHEAC ou Monsieur Pierre TANDEO au 02 98 68 86 33.
Mail : maison-de-la-rivière@wanadoo.fr

Fondée en 1985, la Maison de la Rivière et de la biodiversité est située à Sizun, dans le Parc Régional d’Armorique, au bord de la rivière Elorn. Grâce à son offre unique en Finistère elle propose une découverte "en immersion" des milieux aquatiques et humides. Pêche-Rivières-Environnement (PRE) ; l’association gestionnaire de la MRB, cherche à promouvoir ses activités de sensibilisation du public aux enjeux du changement climatique et de la perte de la biodiversité, en particulier dans les milieux aquatiques du Finistère. Son musée propose des expositions permanentes et temporaires ainsi que des animations pour les écoliers, collégiens et lycéens.

Conférence 1 : Le climat, qu’est-ce que c’est ?
Cette conférence présente les bases pour comprendre le climat et ses différents composants. Elle explique pourquoi le climat varie et ce qu’est que le forçage climatique. Elle éclaire le public sur les paléoclimats, leurs enseignements, et quels sont les rôles de la cryosphère et de l’océan dans l’équilibre climatique. L’importance de l’intégration des conséquences climatiques dans nos choix politiques constitue l’axe structurant de cette première conférence.

Conférence 2 : Quelles projections climatiques pour le massif armoricain ?
Cette conférence présente les projections climatiques sur le prochain siècle, en introduisant les modèles de climat en lien avec leurs différents scénarios d’émission et en discutant des derniers résultats du GIEC*. Elle insiste sur la situation géologique et géographique du Finistère particulièrement dépendant de ses eaux de surfaces. L’objectif est de souligner l’importance de nos choix de société en montrant quelle sera la réponse du climat aux différents scénarios possibles. Elle parle également de solutions locales et réalistes pouvant être mises en œuvre : digues contre la montée des eaux, aménagement des berges des rivières, réhabilitation des zones humides, réduction de la déforestation, structuration et préservation du bocage.

Conférence 3 : Le changement climatique : Quels impacts sur la biodiversité
aquatique ?

En perspective des rapports du GIEC*, les travaux de l’IPBES** objectivent clairement
l’effondrement du vivant en tant qu’urgence absolue de la crise écologique. Lors de cette conférence, les impacts du changement climatique sur la biodiversité mondiale et locale sont appréhendés au travers d’un focus sur l’état de fonctionnalité des écosystèmes aquatiques. Cette conférence sensibilise le grand public à la notion de "services écosystémiques ", qui désigne l’ensemble des biens et services, matériels ou immatériels produits par l’écosystème au bénéfice de nos sociétés humaines. L’adaptation réussie aux changements climatiques que nous allons traverser dépend de la conservation et la restauration des écosystèmes.
*GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat
**IPBES : Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Conférence 4 : Le changement climatique : Quels impacts sur l’eau douce ?
Les projections climatiques indiquent une baisse de précipitations dans le Finistère, avec des étés plus secs et des hivers plus humides et ventés. Dans le même temps, la population du Finistère croît significativement tandis que le modèle dominant de production est toujours plus gourmand en eau. La géologie du Finistère n’est pas favorable à l’existence de nappes souterraines. Dans ce contexte, et en perspective des effets attendus du changement climatique, la disponibilité et la vulnérabilité de la ressource en eau douce représentent des enjeux écologiques, économiques et sociétaux majeurs qu’il est urgent de considérer. Face à la raréfaction annoncée de la ressource en eau douce, des solutions existent : réduction de la consommation individuelle, récupération des eaux de pluie, optimisation du réseau d’approvisionnement, amélioration des systèmes d’épurations, réduction de l’imperméabilisation des sols, conservation des zones humides, etc. Cette quatrième conférence fait également la lumière sur les vraies fausses bonnes idées souvent envisagées face aux problèmes hydriques et hydrologiques telles que l’installation de barrages ou l’artificialisation des rivières.

Pour de plus amples informations, contactez Monsieur Bertrand LOHEAC ou Monsieur Pierre TANDEO au 02 98 68 86 33.

PDF - 1.3 Mo
Téléchargement du communiqué de presse
 
Se connecter